Les techniques de pêche pour la dorade

Dorade dans son milieuPhotographie de David Blaikie (originally posted to Flickr as SardinianFish) [CC-BY-2.0], via Wikimedia Commons

Ce fabuleux poisson de mer, représente le must pour ses milliers d'adorateurs, qui n'hésiteront pas pour se lancer à sa capture, à braver vent et marais. Partie intégrante de la famille des sparidés, qui compte bon nombre de vedettes, on en distinguera essentiellement trois, la  dorade royale , la grise et la rose, appelée aussi couramment pageot. Dans l'ensemble, les connaisseurs s'accordent à dire, que ce sont des poissons au caractère méfiant, mais à bien plus juste titre la royale, qui ira parfois jusqu'à taper du museau dans l'appât avant de l'avaler, afin de s'assurer de sa véracité.

Conseils pour monter la ligne

Le montage sera soigneusement préparé et munit d'une ligne assez fine, devant être capable de tromper la vigilance de cette jolie combattante, mais aussi résistante, car ses machoires garnies de dents fort bien aiguisées, opèreront sur le fil une usure ultra rapide jusqu'à la casse. Par conséquent, on ne pourra descendre le diamètre du bas de ligne en dessous des vingt-six centièmes, grand maximum, au risque de se faire rapidement couper. Ensuite, une traditionnelle plombée coulissante, d'un poids de trente à quatre vingt grammes, en fonction du courant ou du fond, avec emerillon barillet ou agraffe. Pensez à insérer un protège nœud de style perle plastique, afin de préserver ces derniers des chocs répétés avec le plomb, et écarter ainsi un risque supplémentaire de fragilisation. Pour terminer le montage à dorade, préférez les hameçons courbés spécialement forgés pour cette espèce et autres perciformes en général, comme le s ar. Ceux compris entre les numéros 10 à 6 seront suffisant, et à choisir en fonction de la grosseur de vos prises. Pensez toujours à laisser un peu de mou au fil du moulinet, une résistance trop net au départ, pouvant faire renoncer les plus belles à s'emparer de votre appât, elles deviennent très malines avec l'âge et difficile à duper.

Les bons appâts à dorade

On peut déjà trouver d'excellents appâts sur les postes lorsque l'on pratique du bord, les moules et bernard l'hermite sont des mets très appréciés. Ensuite vous pourrez utiliser certains vers qu'elle affectionne, le bibi, l'arénicole, ou encore l'excellente cordelle de sable, à ne pas confondre toutefois avec la super cordelle, qui est beaucoup plus grosse. Dans les tous cas, vous devrez enfiler les vers à l'aide d'une aiguille creuse afin de masquer l'hameçon, en évitant de les vider de leurs substances attractives.

La dorade royale, ci-dessous, est facilement identifiable grâce à la tâche noirâtre, qu'elle porte tatouée sur l'ouie.

les machoires robustes de la dorade royale

jeune doradelle ou blanquette photo

Par Roberto Pillon [CC-BY-3.0], source du fichier ici

DORADEdorade (blanquette)

Les dorades de tailles restreintes qui ne font pas la maille légale de 23 cms sont appelées blanquettes.