La saupe

Un banc de saupe
saupes en banc
Par Yoruno (Travail personnel) [GFDL ou CC-BY-SA-3.0], via Wikimedia

Très courante le long des côtes rocheuses méditerranéenne, la saupe n'évolue qu'en bancs sérrés, constitués de très nombreux spécimens. Son goût très fort, ne lui confère pas la popularité culinaire des autres poissons de mer, de plus, sa surconsommation d'algues spécifiques à certaines périodes de l'année, à pour autre effet indésirable de rendre sa chair toxique, et même s'il reste consommé quelquefois, il vaudra mieux s'absetenir. Avant tout végétarienne, elle se nourrit presque exclusivement des algues et mousses, qui jonchent les rochers. Les appâts pour la pêcher, ne seront donc pas légion.

Vue sur la petite bouche de la saupe, dure à piquer à l'hameçon
plan rapproché de poissons saupes
Par Tino Strauss (Travail personnel) [GFDL, CC-BY-SA-3.0 ou CC-BY-SA-2.5-2.0-1.0], lien

Appâts et montage de ligne à saupe

Afin de la capturer, il faudra agir avec finesse, car c'est le poisson le plus dure à prendre en eau de mer. En effet, sa minuscule bouche, et sa timidité à se saisir de l'appât, peut lasser la patience des amoureux de la pêche en mer les plus endurcis.

C'est en pratiquant à la pâte, ou au pain, que l'on n'obtiendra les meilleurs résultats, la saupe appréciant particulièrement ce style d'appât, à base de farine. Une sorte d'algue bien verte, filandreuse et pareille à des cheveux que l'on partout au bord des rochers, la fait complètement craquer, et doit être essayer absolument, surtout si vous tombez sur les grosses pièces. Pour obtenir un montage à saupe qui soit efficace, il faudra se servir d'une canne à coup équipée d'un bouchon, toutes tentatives de calées à fond avec un moulinet, resteront irrémédiablement vaines. Le corps de la ligne ne devra pas éxéder les vingt-huit centièmes, sans pour autant descendre en dessous non plus, car leurs fines dents auront tôt fait de couper votre fil. Pour correctement ajuster le flotteur, on se servira de petites grenailles à pincer, puis un hameçon de fer forgé, numéro 18 à 10 en fonction de la taille des sujets présents sur le poste, viendra terminer le tout. Pas de grande technique en somme, mais une attention particulière pour une excellente présentation de la ligne et de l'appât. Certains prennent beaucoup de plaisir à sortir ces poissons de mer, qui peuvent souvent atteindre les tailles honorables, de cinq cent grammes, et voir quelques fois le kilo, il sera par conséquent indispensable, de le travailler un peu, avant de songer à le tirer de l'eau..

Dans leur habitat naturel
Poissons saupes longeant les rochers
Par Albert kok (Travail personnel) [GFDL ou CC-BY-SA-3.0-2.5-2.0-1.0], voir ici