Le silure, un poisson trophée

photo silure glane

Par Dieter Florian (To contact author, ask the uploader or take a look at tauchshop-florian.de.) (Bildspende von Dieter Florian) [licence], lien

Le silure est un poisson d'eau douce qui est venue des pays de l'est en parcourant les méandres du Danube, pour s'infiltrer et colonniser très rapidement la plupart de nos fleuves, auxquel il est à présent acclimté à merveille. S'il fait désormais la joie des pêcheurs, il a était un certain temps considéré comme nuisible, pour  nos souches de carnassiers, car étant extrêmement gros et gourmand, il se vit soupçonnait de se gaver de tout ce qui pouvait s'ingurgiter, et notamment des alevins de ces derniers. La même critique sans fondement, s'était d'ailleurs abattue sur le sandre aussi, lorsque qu'il débarqua dans nos rivières, il y a déjà bien des années. Cette petite méprise des débuts étant réglée, on constate que le silure glane, le nom exact de l'espèce présente chez nous, fait partie des poissons qui sont les plus prisés actuellement en eau douce, juste derrière la carpe, qui surpasse encore tous les autres. L'attirance pour la pêche du silure vient certainement du poids prodigieux qu'il peut atteindre, puisque l'on voit des individus frolant les deux mètres, pour plus de cent kilos, sortis très régulièrement en France. Son autre particularité, est sans doute le peu d'attrait qu'il représente pour la consommation, se qui à pour cause de produire systèmatiquement des remises à l'eau, ou dans notre jargon le "no kill", de la part de ses adorateurs. Si l'on pouvait se féliciter de cette pratique pour nos autres espèces, qui sont beaucoup plus convoitées pour la table, espèrons que cela ne nous conduise pas non plus à une invasion en règle de la part de ce monstre.

Comment sortir un si gros poisson sans casser ?

Pour répondre à cette ténébreuse question que de nombreux débutants doivent se poser, je vais vous compter et vous soumettre la vidéo d'un membre de notre équipe de pêcheur, Christian, qui a réussir à sortir en Juillet 2016, un silure d'une quarantaine de kilos, pour un mètre soixante quinze. Le secret, si toutefois cela en est un, ne repose que sur le travail effectué avec la canne, et surtout le moulinet, il faut arrasser le poisson, l'emmener au terme de sa résistance. N'importe quel monstre baisse les armes lorsqu'il arrive à l'épuisement, c'est ce que vous comprendrez en visionnant les images qui suivent et qui ne sont que le court résumé, d'un combat qui dura en fait quarante cinq bonne minutes, afin de vaincre ce très gros poisson chat. Fatiguer la bête, ne jamais être pressé et vous aussi vous réussirez  !

Techniques, montages et appâts pour le silure

C'est un véritable opportuniste et omnivore, qui peut se nourrir absolument de tout et n'importe quoi, comme l'examen de sa poche d'estomac, peut souvent le démontrer, en réservant d'étonnantes surprises. C'est pour cela que l'on pourra le faire mordre avec des bouquets de vers de terre, de gros lombrics, de jolis poissons fraichement morts, ou encore en pratiquant au vif. En ce qui concerne les montages pour le silure, que se soit au bouchon, ou pour le fond, il faudra reprendre à l'identique, ceux qui sont utilisés pour les poissons carnassiers, juste en réhaussant la grosseur des corps et bas de ligne. Ce n'est pas une espèce très dure à leurrer, par conséquent vous pourrez être monté costaud sans trop de crainte, afin de parer efficacement les démarrage brutaux, que peuvent exercer ces poissons trophées. Votre moulinet devra être garnit d'au moins 150 mètres de tresse en 35 centièmes, afin de laisser filer les gros sujets à leurs souhaits, et pouvoir ainsi les travailler le temps nécessaire. Leurs machoires ayant la réputation d'être de vraies râpes à fromage, il vaudra mieux vous procurer de la tresse spéciale bas de ligne, d'une résistance comprise entre 20 et 25 kgrs pour ne pas se faire sectionner le fil. Enfin, si vous êtes plus spécialisé dans la technique des leurres, choisissez les de belles tailles, et utilisez pour les manier au mieux, un bas de ligne en fluorocarbone supérieur à 45 centième, et plus si besoin.

Dieter Florian (contacter l'auteur ou voir tout son travail tauchshop-florian.de.) [licence], édité ici