Le vairon, un excellent appât à truite

le vairon

Par Adrien Pinot (Travail personnel) [GFDL ou CC-BY-SA-3.0-2.5-2.0-1.0], sur Wikimedia C.

Voici un petit pensionnaire de nos rivières, adulé par les pêcheurs de t ruite, car il est depuis la nuit des temps associé telle une ombre à sa capture, dans le cadre du mort manié et pour pêcher aux vifs. Pourquoi le vairon, et pas une autre espèce me direz-vous ? La réponse est très certainement parce qu'il est l'un des plus communs dans nos eaux, et qu'à force de le croiser dans tous les recoins, la belle mouchetée à surement finit par l'élir comme son grand favoris. Pour ceux qui souhaitent s'en constituer une bonne réserve, avant de partir taquiner   la fario   ou encore la perche, qui elle aussi tapera volontier dans le menu fretin, compris dans cette gamme de taille, ou simplement pour vous amuser, vous pourrez l'attraper en utilisant une monture tout à fait classique, couramment destinés aux autres  goujons  et gardons, en prenant simplement le soin d'être monté assez finement pour le leurrer. Votre fil d'une grosseur de 8 à 10, un tout petit indicateur de touches flottant, et des micro plombs à pincer seront suffisant, terminé d'un hameçon de fer très fin en vingt-deux, voir vingt-quatre.

Piège à vairon

Pour le plaisir seulement, voilà une vidéo pour apprendre à réaliser un piège à poisson traditionnel, surnommé aussi carafe à vairon, qu'il ne faudra surtout pas utiliser, car la législation interdit bien entendue une telle récolte, qui est toutefois trop belle pour vous priver de sa découverte.

Session vairon rivière

Montage sur la vidéo de cette page